Vous avez été piraté ?

détecter une intrusion site wordpress

Selon les statistiques, une entreprise est victime d’une attaque en ligne toutes les 14 secondes ; alors que 43 % des cyberattaques visent les petites entreprises. Face à ce constat, il est essentiel de protéger son site d’un piratage. Zoom sur toutes les solutions possibles pour détecter une intrusion sur son site wordpress.
Nous vous expliquons dans cet article tout savoir sur la détection d’intrusion sur son site WordPress; 

Pourquoi faut-il sécuriser son site WordPress ?

Face à l’amélioration des techniques de cyberattaque utilisées, il est essentiel de protéger son site, même lorsque celui-ci n’est qu’une simple vitrine. Par ailleurs, les entreprises ont pour obligation de respecter les règlementations en vigueur concernant la protection des données et la confidentialité des utilisateurs. En cas de non-respect des lois, elles peuvent recevoir des sanctions juridiques et financières. Le piratage entraîne des conséquences qui peuvent avoir de lourdes répercussions sur une entreprise et les utilisateurs :

  • Perturbation des activités avec des erreurs systèmes pouvant paralyser l’environnement de travail,
  • Infiltration du système informatique par des malwares,
  • Perte de données entraînant l’accès aux hackers à des données sensibles,
  • Vol d’identité des utilisateurs par la divulgation d’informations personnelles.

L’intrusion d’un site peut entraîner une perte de confiance de la part des utilisateurs. La réputation de l’entreprise risque ainsi d’être compromise à cause de ses défaillances qui ont conduit à l’intrusion de pirates informatiques.

Comment reconnaitre un site piraté ?

Selon les statistiques, il faudrait en moyenne 200 jours pour découvrir que son site a été victime de cyberattaque. Plusieurs signes peuvent toutefois vous alerter d’une intrusion d’un site WordPress :

  • Une alerte de sécurité : si vous disposez d’un système de détection d’intrusion ou d’un pare-feu, vous pouvez recevoir une alerte indiquant d’une violation de sécurité a été détectée,
  • Des changements non autorisés : des modifications de contenus, de codes, de fichiers ou de paramètres peuvent alerter d’une intrusion,
  • Une activité suspecte : une personne peut s’être introduite sur votre site si vous remarquez des tentatives de connexion ou des requêtes malveillantes par exemple,
  • Des erreurs de système : lorsque le site subit des plantages et des erreurs systèmes inexpliqués, il s’agit probablement du signe d’une intrusion,
  • Une augmentation du trafic : si le trafic augmente de façon soudaine, c’est peut-être suite à l’action d’un hacker ou d’un bot malveillant. Celui-ci peut alors prendre le contrôle du site pour faire des attaques DDoS ou faire du spam ou phishing.

Comment protéger son site internet ?

Afin de protéger efficacement son site et ses données, il est indispensable de s’informer des dernières mesures de sécurité pour limiter les risques des nouvelles techniques de cyberattaque. Pour cela, les entreprises doivent être proactives en vérifiant si leur site serait capable de résister à de potentielles attaques. Cela est rendu possible grâce au test de détection d’intrusion.

Le test d’intrusion, un outil indispensable pour assurer la sécurité

Le test de détection d’intrusion est une technique qui permet d’analyser les failles et les vulnérabilités d’un réseau ou d’un système informatique en simulant une attaque. Le test révèle ainsi si les mesures de sécurité sont suffisantes pour prévenir et protéger le site ou le réseau tout entier d’une cyberattaque.

Le test de détection peut être fait manuellement, par un expert en sécurité qui dispose d’outils spécialisés pour simuler cette attaque. Des logiciels sont également disponibles pour lancer une attaque automatisée et générer un rapport détaillé sur les potentielles améliorations à apporter pour renforcer la protection du site.

Le test simule une attaque en utilisant les techniques les plus utilisées par les pirates informatiques et les logiciels malveillants dans l’optique de voler des données. Selon les failles détectées, il est vivement recommandé de les corriger pour renforcer la protection du site.

Le test d’intrusion se distingue de l’audit de sécurité et du scan de vulnérabilité puisqu’il permet d’identifier clairement le niveau de vulnérabilité d’un site tout en découvrant les conséquences qui pourraient être causées par une réelle attaque comme la perte de données, le vol d’informations sensibles jusqu’à la destruction d’un système informatique entier par exemple.

Les différentes catégories de test d’intrusion sur WordPress

Le test d’intrusion permet de répondre à plusieurs objectifs :

  • Déceler les vulnérabilités d’un système,
  • Mesurer les conséquences que pourrait causer une cyberattaque,
  • Apporter des mesures de sécurité supplémentaires pour répondre aux failles détectées,
  • Respecter les normes RGPD.

Pour atteindre ces visées, il est possible de faire appel à trois types de test d’intrusion. Si la finalité est identique, les techniques utilisées sont différentes :

  • La boîte noire imite un hacker n’ayant aucune information préalable.
  • La boîte grise imite une personne ayant un nombre limité d’informations.
  • La boîte blanche imite un pirate ayant toutes les informations permettant d’introduire un système informatique.

Le déroulement d’un test d’intrusion

Le test d’intrusion se déroule en quatre étapes :

  • La reconnaissance : le testeur tente d’obtenir un maximum d’informations sur l’infrastructure à infiltrer comme son adresse IP, le matériel ou les technologies à utiliser par exemple.
  • Le mapping ou l’inventaire : durant cette phase, le testeur approfondit ses recherches initiales pour accéder au système à travers des failles potentielles.
  • L’identification des vulnérabilités : grâce à des outils spécifiques, le testeur tente de détecter les vulnérabilités du système (accès sans mot de passe, absence de mise à jour, mauvais paramétrage de l’antivirus…) comme le ferait un scan de vulnérabilité. Il teste ensuite tous les risques de sécurité qui pourraient mettre à mal le système.
  • L’exploration des vulnérabilités : après avoir détecté toutes les failles, le testeur va les utiliser pour tenter de s’introduire dans le système pour obtenir un maximum de données critiques. Il va ainsi essayer de passer les protocoles de sécurité ou d’évaluer leurs performances. Toutes ces informations permettront ensuite de mettre en place une nouvelle stratégie de protection.

Quand faire un test d’intrusion informatique ?

Le nombre de cyberattaques est en constante croissance. Il est ainsi essentiel de se protéger en permanence, d’autant que le risque augmente avec l’importance des données contenues dans un système informatique. En effet, le test de détection d’intrusion ne permet de connaître le niveau de sécurité qu’à l’instant T. Autrement dit, un site performant peut avoir un niveau de protection obsolète dans les mois qui suivent.

La fréquence des tests dépend de la sensibilité des données d’un système informatique. Ainsi, un test par an suffit pour des blogs personnels tandis qu’il est vivement recommandé de faire un test par mois pour les entreprises contenant un certain nombre de données sensibles.